FABRICATION

Fabrication en 10 étapes

1. Le malt* est aplati.
2. Pendant une heure et demi, le malt est mélangé avec de l’eau chaude à 65° dans la cuve de brassage pour en extraire deux grandes familles de sucre, les sucres fermentiscibles qui vont être transformés en alcool dans les cuves de fermentation et les sucres non fermentiscibles apportant le moelleux à la bière.
3. La cuve de brassage est filtrée pour ne conserver que le “moult” (jus sucré et coloré). Il est transféré dans la cuve d’ébullition.
4. Pendant l’ébullition d’une heure qui va stériliser le “moult”, les houblons* vont être ajoutés en plusieurs étapes dans la cuve pour dégager des arômes et de l’amertume.
5. Le “moult” est ensuite transféré dans la cuve de fermentation où les levures* vont être rajoutées. Elles vont pendant 4 jours, à 25°, transformer les sucres fermentiscibles en alcool.
6. La cuve est refroidie à 3°, pendant 10 jours, pour décanter la bière. Les impuretés et les levures mortes vont se déposer au fond de la cuve. La bière va se clarifier.
7. La bière est transférée dans la cuve d’embouteillage où on y ajoute du sucre liquide de canne.
8. On embouteille et on capsule.
9. Les bouteilles sont entreposées dix jours dans la chambre chaude à 25° pour la « refermentation ». Le sucre rajouté va se transformer en alcool et saturer la bière en gaz naturellement.
(Contrairement aux bières industrielles gazéifiées artificiellement avec du CO2).
10. Les bouteilles sont sorties de la chambre chaude. On les laisse 10 jours “en garde” (se reposer) afin que les levures se déposent au fond.
11. Etiquetage.
12. Commercialisation et dégustation.

 

Conseils de dégustation :

Ne pas secouer la bouteille et ne pas la rafraîchir à moins de 10 degrés, trop de fraîcheur détruirait les arômes.
“Yec’hed mad” (à la vôtre) !