HISTORIQUE

Un goût du large… à déguster entre la lande et les embruns.

 

Thibaud Etorre de 1995 à 2001, tient deux pubs bretons à Nantes et à Saint Brieux.

De part sa profession, il rencontre de nombreux brasseurs artisanaux qui le démarchent pour vendre leurs bières. Après avoir lié connaissance avec eux, il partage leur passion du brassage.

Lorsqu’il s’installe à Belle-Île, l’idée lui vient alors de créer sa propre brasserie, qu’il aménage dans la maison belliloise de ses grands parents. Son idée, offrir à Belle-Île un produit identitaire et original bien à elle.

Il met deux ans à élaborer la recette de sa bière ambrée. Des dizaines de bières inventées et testées, où tous les paramètres sont passés à la loupe, (mousse, gaz, amertume, arôme, brillance couleur, etc.) pour arriver à la recette finale. La Morgat ambrée est née !

Arrive le premier jour du brassage dans les grandes cuves, (500 litres à l’époque). Puis le lancement officiel de la brasserie La Morgat lors des deux grands Fest-noz du grand phare en 2004.

Le succès est au rendez vous, la Morgat devient la bière emblématique de l’île.

Elle est alors, à cette époque l’unique brasserie artisanale implantée sur une Ile en Bretagne.

Fabriquée de façon traditionnelle, en respectant des saveurs vraies et simples, la Morgat est une véritables ale* de caractère, brassée à partir de matières premières rigoureusement sélectionnées.

 

[*ale : désigne les bières anglo-saxonne de fermentation haute par opposition à la bière de fermentation basse appelée « lager »]

 

« Petite Morgat deviendra grande… »

La demande étant toujours croissante, les volumes dégagés s’avèrent trop faibles et les locaux trop exigüs.
Très rapidement Thibaud Etorre doit trouver des locaux plus grands pour augmenter sa production. En février 2005 il s’installe donc dans les bâtiments des Terre de La Belle Fontaine, à Port Salio.
Ces bâtiments accueillaient dans les années 70 la limonaderie de Belle-île. De la limonade à la bière, ce lieu garde vocation à désaltérer les insulaires.
Le lieu est idéal de par sa situation (à 50M de la plage de Bordardoué) mais aussi de par sa superficie qui procure à Thibaud la possibilité d’aménager un magasin et un bar-terrasse.
Cela lui permet également d’augmenter sa production en changeant tout sa cuverie.
Il passe d’une production de 500 litres à 2000 litres de bière par semaine.
D’autres produits voient le jour, en 2006 il lance la Fleur de Morgat, la bière ambrée distillée qui s’apparente de par sa fabrication au whisky. Et en été 2007, la Morgat blanche est créée.